14.4 C
Munich
Saturday, July 2, 2022

Burkina Faso : plus de dix mille nouvelles entreprises enregistrées grâce à un projet soutenu par la Banque africaine de développement | African Development Bank

Must read

Le Projet d’appui à la transformation de l’économie et la création de l’emploi, mis en œuvre au Burkina Faso, entre 2014 et 2021, a permis d’augmenter l’enregistrement de nouvelles entreprises. Les nouvelles entreprises enregistrées sont passées de 1 021 en 2014 à 13 500 en 2021, grâce notamment à l’appui du projet aux Centres de gestion agréés de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso dans la sensibilisation sur l’significance de la formalisation des entreprises.

Le projet a été financé pour 11,2 thousands and thousands de {dollars} américains par le Groupe de la Banque africaine de développement. Le however du projet était de consolider les establishments de promotion du secteur privé et de promouvoir la transformation structurelle de l’économie en instaurant un lien entre le renforcement des capacités professionnelles et le renforcement des capacités des establishments d’appui au secteur privé.

« Il ressort de l’évaluation, que le projet a permis d’accomplir des progrès à sa date de clôture. Sur les six résultats d’effets qui ont été retenus par le projet, quatre ont été réalisés au-delà des attentes et les deux autres ont enregistré des progrès remarquables vers les objectifs définis », souligne la Banque africaine de développement dans le rapport d’achèvement du projet publié le 3 juin à Abidjan.

Outre l’enregistrement d’une dizaine de milliers de nouvelles entreprises, le projet a contribué à l’amélioration des exportations du pays, avec la mise en place d’une vitrine de promotion des produits d’exportation à l’étranger.

Le Projet a par ailleurs, financé l’acquisition de 400 métiers à tisser au revenue d’artisans de toutes les 13 régions du pays et la mise en place à l’Agence de financement et de promotion des petites et moyenne entreprises, d’un fonds d’amorçage. Le nombre d’unités de transformation créées par an, est aussi passé du easy à plus du double, soit de 80 à 203 unités de transformation. Le projet a également soutenu plusieurs associations de femmes, d’artisans et de jeunes entrepreneurs.

Le projet a aussi apporté un appui à l’Agence de promotion des exportations pour l’élaboration d’une stratégie nationale de promotion des exportations et l’organisation du premier discussion board sur les emballages. « Cela a permis d’améliorer les emballages des produits manufacturés dans le pays et le renforcement des capacités de plusieurs centaines d’exportateurs, dont certains ont été accompagnés lors de leur participation à des foires », a affirmé Alain Fabrice Ekpo, chargé du projet à la Banque africaine de développement.

Le projet a par ailleurs contribué à l’amélioration de la fundamental d’œuvre avec la prise en compte du style, à travers notamment la création de nouvelles filières strategies au Centre d’évaluation et de formation professionnelle de Ouagadougou et l’octroi de bourses aux filles qui y sont admises. Plus d’un millier de filles ont ainsi pu être formées sur un effectif de 4 546 apprenants.

Le Projet d’appui à la transformation de l’économie et la création de l’emploi au Burkina Faso a été conçu en coordination avec d’autres partenaires financiers et strategies, notamment l’Union européenne. La synergie entre ces différents partenaires a contribué à un renforcement des capacités, en termes d’équipements de pointe et de formations de plusieurs constructions de l’État en interplay avec le secteur privé.

- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

- Advertisement -spot_img

Latest article