17.5 C
Munich
Wednesday, June 29, 2022

Sahel : la Banque africaine de développement organise un atelier de validation des résultats préliminaires de l’étude sur le profil genre dans la région du Sahel | African Development Bank

Must read

La Banque africaine de développement a organisé en partenariat avec le secrétariat exécutif du G5 Sahel, les 30 et 31 mai 2022, à Nouakchott, un atelier de session sur les résultats préliminaires de l’étude sur le profil style dans la région du Sahel. Le G5 Sahel regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Une cinquantaine d’acteurs, représentant la Banque africaine de développement, la Plateforme des femmes du G5 Sahel (un regroupement d’associations féminines des pays du G5 Sahel), les départements ministériels des pays du G5 Sahel concernés par le sujet, notamment les ministères chargés du style, les instituts nationaux de statistiques ainsi que les associations de la société civile intervenant dans la région, ont pris half à l’atelier. L’objectif était de partager les résultats préliminaires de l’étude sur le profil style au Sahel et de recueillir les observations des events prenantes en vue de parvenir à des résultats définitifs et sensiblement alignés aux réalités régionales.

Les thématiques abordées portaient sur les facteurs de fragilité, les dynamiques de style et les leviers de renforcement de la résilience des populations du Sahel, notamment les femmes. Il était surtout query d’examiner et de fournir des recommandations portant sur les principaux chapitres du rapport préliminaire.

« S’il est vrai qu’elles sont confrontées à de nombreux défis et qu’elles subissent le poids des disparités sociales, les femmes sahéliennes doivent être considérées au-delà de leur scenario de vulnérabilité », a déclaré, Esther Dassanou, coordinatrice du programme Affirmative Finance Motion for Girls in Africa (AFAWA, Initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique).

Elle a rappelé que la Banque soutenait les petites et moyennes entreprises portées par les femmes africaines à travers l’Initiative AFAWA.

« Un demi-milliard de {dollars} a été approuvé, dans le cadre du programme AFAWA, pour soutenir les petites et moyennes entreprises féminines dans 23 pays africains dont la Mauritanie et le Burkina, through des establishments financières », a-t-elle souligné.

Le secrétaire exécutif du G5 Sahel Éric Tiaré a insisté sur l’significance de l’égalité de style et l’autonomisation des femmes et des filles. « Les pays de l’espace G5 Sahel sont confrontés à des défis communs et multidimensionnels causés dans une giant mesure par la montée de l’extrémisme violent et de l’insécurité. Et face à ces défis, nous avons besoin d’apporter des réponses adéquates difficiles à obtenir si les femmes ne sont pas impliquées ».

Les contributors ont examiné le rapport préliminaire et formulé des recommandations portant notamment sur l’adoption de stratégies pour la manufacturing et l’uniformisation des données sur le style, à travers une synergie entre la Banque et les pays de la région.

Les contributors ont par ailleurs, adopté les conclusions générales et validé le rapport préliminaire sur le profil régional style du Sahel.

Une des participantes faisant ses observations sur les principales conclusions du rapport préliminaire sur le profil style dans la région du Sahel. Nouakchott, 31 mai 2022.

- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

- Advertisement -spot_img

Latest article